naar top
Menu
Logo Print

Il est temps de stimuler le marché à la rénovation écoénergétique

Les objectifs énergétiques ne pourront être atteints qu'en relançant une vague de rénovations
magazine

Une analyse récente de l'Agence flamande de l'énergie (VEA) montre que trop souvent, les candidats rénovateurs ignorent qu'ils peuvent demander des primes. Cependant, dans les décennies à venir, une vague de rénovation sera nécessaire pour atteindre les objectifs énergétiques d'ici 2050. Cela concerne des millions de logements en attente d'une rénovation écoénergétique. Cela signifie qu'à partir de maintenant, il faudra tripler le nombre de rénovations.
Le nombre de rénovations de logements autorisés est passé d'une moyenne de 18.000 par année en 2002-2010 à une moyenne de 16.000 par année après 2010. En 2017, on enregistre un nouveau ralentissement à 13.000 permis. Récemment, les chiffres de L'Union Professionnelle du Crédit (UPC) ont indiqué que le nombre de prêts hypothécaires pour la rénovation avait de nouveau diminué en 2018 (à 52.000) et que, dans le même temps, le montant total des prêts accordés pour la rénovation du logement en 2018 est resté inférieur à 2,75 milliards d'euros. L'augmentation du nombre de permis de rénovation en 2018 à environ 17.000 résulte plutôt d'un nouveau bond statistique suite au passage à l'application numérique des demandes de permis.
La Confédération Construction flamande soutient naturellement l'appel lancé par la VEA aux rénovateurs pour qu'ils demandent des primes complètes, mais souligne également la nécessité de mesures structurelles supplémentaires pour augmenter sensiblement le taux de rénovation.

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

+3225455751
+3225455907