naar top
Menu
Logo Print

Les PME (toujours) satisfaites, mais inquiètes

Les résultats du baromètre des PME d'Unizo pour le deuxième trimestre 2019
magazine

Avec une note de 101,0, le baromètre des PME demeure au-dessus de la limite des 100 points. C'est le cas depuis le deuxième trimestre de 2015. Après trois trimestres au cours desquels une baisse a pu être observée, le baromètre remonte de 0,3 point. Cinq sous-indices repartent aussi à la hausse : la satisfaction à l'égard de sa propre entreprise, la satisfaction à l'égard de l'économie en général, le volume de travail actuel, la situation financière actuelle et l'effectif actuel. Le sous-indice de l'effectif futur demeure inchangé. Trois sous-indices diminuent : le volume de travail futur, la situation financière future et les paiements problématiques.
La confiance des entrepreneurs est raisonnablement bonne, puisqu'il y a 11,6 % de PME en plus qui se disent optimistes que de PME à l'esprit négatif. Il s'agit d'une diminution par rapport au trimestre précédent, alors que 19,4 % était positif. Les PME sont donc toujours satisfaites, mais s'inquiètent. Toutefois, cette préoccupation n'est pas en contradiction avec la satisfaction accrue à l'égard de la performance de l'entreprise, du carnet de commandes complet, etc. "Les entrepreneurs n'ont pas peur des risques calculés, tant qu'ils peuvent les évaluer sur la base d'un certain nombre de garanties sur lesquelles ils peuvent compter", explique Danny Van Assche, directeur général d'Unizo. "Un facteur crucial à cet égard est la politique du gouvernement, y compris la politique fiscale, sociale et économique. C'est pourquoi il est d'autant plus important que nous continuions à travailler très rapidement à la formation d'un gouvernement flamand."