naar top
Menu
Logo Print
10/09/2019 - LIEN GOETHALS

DES ETUDIANTS EUROPEENS REALISENT ENSEMBLE L’ŒUVRE D’ART ‘EUROPE IN CHANGE’

Le projet STEAM incite à réfléchir à une nouvelle vision du monde

Des étudiants et enseignants de six écoles européennes ont créé dans le cadre d’une collaboration Erasmus+ l’œuvre d’art ‘Europe in Change’. Cette œuvre d’art – exposée au château ‘Batenborch International’ à Vilvorde/Peutie – s’appuie sur différentes formes d’art (arts plastiques, photographie, musique, etc.). ‘Europe in Change’ symbolise notamment une jeunesse collaborant par-delà les frontières européennes.

Europe in ChangeERASMUS+ ET STEAM

Dans le cadre d’une collaboration Erasmus+ avec des écoles de six pays européens (Belgique, Grèce, Italie, Portugal, Slovénie et Suède), des programmes pédagogiques STEAM spécifiques ont été développés. STEAM veut intégrer les disciplines de l’enseignement STEM – Science, Technology, Engineering, Mathematics – traditionnel avec l’art. L’art est, en effet, depuis toujours considéré comme secondaire par rapport au STEM, mais dans le cadre du projet Erasmus+, le but était au contraire d’inverser cette tendance.

ŒUVRE D’ART ‘EUROPE IN CHANGE’

Des élèves et enseignants des six écoles européennes participantes ont collaboré en vue de créer l’œuvre d’art ‘Europe in Change’. Celle-ci symbolise la jeunesse européenne, qui apprend à réfléchir ensemble à une nouvelle vision du monde afin d’aboutir ainsi à un meilleur contrôle du climat.

Le concept de base de ‘Europe for Change’ consiste en une coupole, soulignant l’importance d’une collaboration européenne. Ce concept de base a été réalisé par l’artiste flamand Francesco Fransera, en collaboration avec des élèves et enseignants du VTI de Furnes. Sur la construction et autour se trouve une frise, créée et réalisée par les enseignants slovènes Janko Brunček et Petra Žirovnik Grudnik, avec un certain nombre d’étudiants d’une école à Ljubljana. La frise est une métaphore de l’Europe, connaissant actuellement une forte évolution.

Europe in ChangeAutour de cette construction, on observe une double rangée de masques, regardant tant vers l’intérieur (vers nous-mêmes) que vers l’extérieur (vers le monde). On compte au total 28 masques. Tous les pays européens sont donc représentés. Les masques ont été réalisés par l’artiste italienne Monica Marcenaro, en collaboration avec des élèves de IISNatta/Deambrosis à Sestri Levante.

Sous chaque masque se trouve un code QR. En scannant ce code, on peut découvrir l’histoire de 28 ‘vrais’ Européens. Il s’agit d’Européens vivant depuis un moment déjà dans un autre pays européen que leur pays natal et sachant mieux que quiconque ce que c’est qu’être Européen. Ils racontent leur histoire dans leur langue maternelle comme dans la langue du pays où ils vivent aujourd’hui. Les 28 témoignages ont été réunis par toutes les écoles participantes.

Vu que le thème ‘(étude du) cosmos’ est aussi étroitement lié aux facettes STEM, un télescope a été monté dans la construction. Ce télescope permet d’étudier le monde autour de nous comme le cosmos. Un code QR supplémentaire permet au spectateur de découvrir ‘Europe in Change’ sous un autre angle. Il pourra voir une vidéo avec des photos de nature du photographe suédois Göran Strand, sur une musique jouée par des élèves d’une école de musique portugaise.

Europe in ChangeSOUTIEN DE FRANCESCO FRANSERA

L’œuvre d’art a été réalisée avec l’aide de l’artiste Francesco Fransera (Frans De Medts). L’œuvre de Fransera véhicule souvent un message rappelant que tout dans la nature est lié et que les nations doivent donc collaborer. Fransera accorde également beaucoup d’importance à la construction respectueuse de l’environnement. En guise de matériau pour la coupole, il a donc opté pour des profilés tubulaires en acier, travaillés de manière écologique. Les assemblages noués à moment fixe sont essentiels pour cette technique de construction. Ils permettent de réaliser des constructions extrêmement transparentes, mais très stables.