naar top
Menu
Logo Print
17/09/2019 - KENNETH BAERT

JEROEN DOOM – VICE-PRESIDENT DU CONSEIL CONSULTATIF DE PROWOOD

"Amener avec Prowood le secteur et l’enseignement dédié au bois à un niveau supérieur"

 

eroen Doom Vice-président du conseil consultatif de Prowood"L’enseignement dédié au bois, la 'War for Talent' ou la nécessité d’un apprentissage à vie sont des thèmes constituant pour nous, en tant que représentant des secteurs du bois et du meuble, une priorité, tant vis-à-vis de nos gouvernements futurs que vis-à-vis de nos membres."

 

1. War for Talent

"En raison de l’incertitude concernant le Brexit, les nouvelles lignes politiques européennes, la formation des gouvernements fédéral et régional, la confiance des entrepreneurs reste incertaine et moins optimiste. Et pourtant, il y a toujours actuellement dans le secteur plus de postes vacants que jamais. La 'War for Talent' fait vraiment rage."

"Et d’après les prévisions les plus récentes, nous allons pendant environ quatre ans nous enfoncer encore plus sur ce plan. Ce n’est qu’ensuite qu’il devrait y avoir une nouvelle (mais courte) période au cours de laquelle la recherche de nouveaux collaborateurs devrait être un peu plus facile. Devrait, car si nous ne poursuivons pas les réformes de l’enseignement – qui ne débutent vraiment que cette année scolaire, et si nous ne parvenons pas à intégrer l’enseignement dans la réalité changeant de plus en plus vite du secteur, l’avenir ne s’annonce pas prometteur en ce qui concerne la main-d’œuvre disponible."

 

2. Prowood pour promouvoir l’enseignement dédié au bois

"Les formations en bois attireront hélas cette année encore moins d’élèves. Le recul s’accélère même par rapport aux années précédentes. Au sein du secteur, nous continuons dès lors à miser sur la promotion de l’enseignement dédié au bois. Et dans cette optique, le salon Prowood constitue le lieu idéal pour montrer aux élèves, aux enseignants, aux écoles, mais aussi aux cadres fonctionnels que le secteur du bois et du meuble n’est pas un secteur ringard, qu’il s’agit d’un secteur de haute technologie, d’un secteur avec de l’avenir!"

"La bonne nouvelle, c’est que nous constatons cette année que plus d’écoles veulent mettre sur pied l’orientation Techniques du bois, que plus de jeunes optent pour la technique du bois et de la construction. Et cela nous ravit, car vu le caractère fortement technologique du secteur, vu la digitalisation de plus en plus poussée dans le secteur, nous avons besoin de profils plus qualifiés, de bons techniciens, préparant tout correctement, afin que la production puisse se dérouler sans accrocs et rapidement. C’est, en effet, le seul moyen de créer encore de beaux bénéfices."

"Comme nous l’avons dit, Prowood joue ici un rôle important, pour montrer ces évolutions à nos futurs collaborateurs. Et je dois dire que nous parvenons à chaque fois, avec l’organisation et avec la collaboration des membres du conseil consultatif et de bien d’autres exposants, à laisser aussi une place à l’enseignement entre tous les autres visiteurs commerciaux."

 

3. Apprentissage à vie

"Outre l’enseignement, nous devons également miser plus sur l’apprentissage à vie. Il ressort d’une étude OCDE flamande, présentée en début d’année, qu’on se situe en Flandre largement en-deçà de la moyenne européenne en ce qui concerne la participation à des formations, une fois le parcours scolaire bouclé. Et le coût des formations ne constitue pas un obstacle. Le plus gros obstacle est l’investissement en temps en soi, pendant ou après les heures de travail."

"C’est pourquoi un système a été mis en place au niveau sectoriel pour reconnaître des formations on-the-job pendant les heures de travail. On ne sait pas encore à 100% comment cela se passera. Nous surveillons l’évolution très attentivement et nous concertons quasiment chaque semaine avec l’administration flamande, de manière à pouvoir aussi continuer à utiliser ce système au niveau sectoriel. Car bien que le coût ne soit apparemment pas un obstacle, nous constatons tout de même que nous parvenons avec ces incentives à convaincre nos entreprises de former correctement leurs collaborateurs."

"Car sinon, un apprentissage à vie est réservé aux happy few, aux high potentials, aux cadres. Pour pouvoir tirer le maximum des machines les plus modernes, nos collaborateurs dans l’atelier doivent impérativement être formés correctement. Cela limitera également le nombre d’accidents et le nombre de pannes des machines."

"Nous pouvons, nous devons donc collaborer plus et mieux, car chaque partie impliquée est gagnante. Et avec Prowood et les nombreux contacts, que nous pouvons aussi nouer, de telles collaborations peuvent réussir. Nous espérons donc pouvoir collaborer pour les prochaines éditions, en 2021 et les suivantes, avec encore plus d’exposants afin d’amener ensemble notre secteur à un niveau supérieur, de mener ensemble la digitalisation dans nos secteurs à bien et de créer ainsi ensemble un bel avenir."