naar top
Menu
Logo Print
19/12/2016 - VALERIE COUPLEZ

ERREURS LES PLUS COURANTES SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION

Seize bandes dessinées montrent comment travailler en hauteur en toute sécurité

Hervé Harnais

Avec la campagne 'Travailler en hauteur en toute sécurité', Constructiv et le Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation Sociale veulent, avec les partenaires sociaux, sensibiliser les entreprises de construction aux dangers possibles sur le chantier. Le héros de BD Hervé Harnais montre dans seize bandes dessinées les erreurs les plus courantes et ce qu'il faut faire. Ce sont des éléments souvent négligés sur un chantier, notamment par manque de temps. Il faut toutefois y prêter attention, car ils ont un sérieux impact sur la sécurité quand on travaille en hauteur. Les BD guident les entreprises de construction vers un chantier plus sûr.

1. Passer les éléments d'échafaudage en toute sécurité

Lors du montage ou du démontage d'un échafaudage, les différents éléments doivent donc toujours être passés de main en main, ou à l'aide d'un treuil avec sécurité antichute. Des éléments sont encore trop souvent jetés à un collègue se trouvant un peu plus loin ou un étage plus bas.

2. Utilisez deux longes

La longe constitue le lien entre le point d'ancrage ou le système de fixation et le harnais. Une longe utilisée pour arrêter une chute doit être équipée d'un absorbeur de chocs limitant l'impact sur le corps. Attachez toujours deux longes. Vous serez ainsi protégé d'une chute si quelque chose devait arriver, lorsque vous accrochez une longe à un autre point d'ancrage.

3. Echafaudages sur taquets d'échelles ? A éviter !

Les échafaudages sur taquets d'échelles sont constitués d'un plancher de travail reposant sur deux taquets d'échelles placés sur une échelle. Souvent, ces échelles ne sont pas fixées à la façade et il n'y a pas non plus de signalisation sur le trottoir. Vu que la législation belge considère ce système comme un échafaudage, il doit satisfaire rigoureusement à toutes les prescriptions pour les échafaudages.

Une note de calcul doit donc aussi être établie, indiquant de quelle manière l'échafaudage peut être chargé. Une notice explicative de montage et d'utilisation indiquant comment monter, démonter et utiliser l'échafaudage en toute sécurité doit aussi être rédigée. La hauteur maximale, la distance entre les points d'appui et les ancrages à réaliser doivent aussi y être mentionnés. Dans la pratique, ces échafaudages ne peuvent être conformes que si tous les éléments (échelle, taquets d'échelles, plancher de travail, …) sont fournis par le même fabricant.

4. Harnais de sécurité avec amortisseur de chute ? Uniquement en cas de hauteur suffisante !

amortisseur de chuteUn amortisseur de chute réduit les forces exercées sur le corps quand on s'arrête après une chute. Dans des conditions extrêmes, une longe peut se retrouver jusqu'à 4 mètres plus longue. Vérifiez toujours s'il y a une hauteur de chute libre suffisante sous le plancher de travail afin de ne pas toucher le sol si vous chutez et que l'amortisseur de chute se déchire.

5. Placer suffisament d'ancrages en cas d'échafaudage bâché

Les bâches avec de la publicité pour l'entreprise de construction sont de plus en plus courantes sur les échafaudages. A cause d'une bâche, l'échafaudage peut toutefois être sensible à la force du vent. Lorsque le vent souffle fort, il doit y avoir suffisamment d'ancrages pour que l'échafaudage garde sa stabilité. Les ancrages doivent, de plus, être placés de manière sûre. Sinon, ils risquent d'être arrachés par le vent et l'échafaudage s'écartera de la façade.

6. Placer aussi des garde-corps le long des pignons

garde-corpsUn garde-corps temporaire le long des pignons est indispensable pour permettre aux collaborateurs de travailler en toute sécurité. Les entreprises hésitent trop souvent à placer le garde-corps le long des pignons, parce qu'elles ne prévoient p.ex. de travailler qu'un court moment sur le toit. Ce n'est cependant pas une excuse.

7. Ne pas surcharger l'échafaudage avec des gravats

Chaque échafaudage a certaines prescriptions en matière de charge. Si on entasse les gravats sans réfléchir sur l'échafaudage, les éléments de plancher de l'échafaudage risquent de se déformer sous leurs poids.
Si un échafaudage est mal ou trop chargé, il peut devenir instable, ce qui peut se solder par de graves accidents. Débarrassez donc les planchers de l'échafaudage à temps des gravats afin d'éviter toute surcharge.

8. Travailler sur une échelle

Essayez d'éviter l'utilisation d'une échelle. Pour travailler sur une échelle, appliquez toujours la méthode des trois points. Il doit donc y avoir au moins trois points d'appui sur l'échelle: deux pieds et une main ou deux mains et un pied. Un stabilisateur peut également être placé sous les montants de l'échelle afin d'améliorer sa stabilité.

9. La distance entre la façade et l'échafaudage

Un échafaudage doit être placé droit devant la façade, à une distance de maximum 20 cm. Dans le cas de bâtiments avec un profil plat, cela est très facile. Mais s'il y a p.ex. une partie dépassante, il peut s'avérer plus difficile de respecter cette règle d'or partout. Pour garantir alors la sécurité, il vaut mieux prévoir des garde-corps intérieurs aux endroits où la distance dépasse les 20 cm, même si le travail ne prend que peu de temps.

Strip 10. Protection périphérique de toiture correcte

Il y a une réelle différence entre la protection placée sur un toit plat et sur un toit incliné. Le garde-corps approprié dépend de deux critères: l'angle d'inclinaison de la surface de travail et la hauteur de la chute possible. Si le garde-corps est constitué uniquement de poteaux et de planches en bois, il ne suffira pas pour arrêter la chute d'une personne. Il faut pour cela des garde-corps plus robustes et un ancrage conforme à la norme. Un montant reposant contre la façade pour absorber la force de la chute offrira une meilleure protection.

11. Fixez toujours les éléments de plancher

Une fois les calculs de stabilité nécessaires effectués, on peut se mettre au travail pour monter un échafaudage. Ici, un élément important est la fixation des éléments de plancher. En général, cette règle est bien suivie. A cause d'éléments en saillie dans la façade, il peut toutefois arriver que les éléments de plancher doivent être placés en biais et alors, on néglige souvent cette règle de base. Il existe pourtant des chevilles spéciales pour réaliser même dans de telles situations un bon ancrage sûr.

12. Echafaudages roulants

La mobilité accrue comporte cependant certains risques supplémentaires pour la sécurité. Utilisez donc toujours des stabilisateurs ou des ancrages, afin que l'échafaudage roulant reste bien stable dans une certaine zone pendant le travail. Placez aussi toujours des plinthes sur l'échafaudage roulant. Sinon, des matériaux détachés pourraient chuter lors du déplacement de l'échafaudage roulant et causer des dégâts.

13. Echafaudages Bruxellois

Echafaudages BruxelloisDans le cas des échafaudages bruxellois, le cadre supérieur est accroché derrière le rebord de la toiture plate du bâtiment. On les appelle aussi parfois échafaudages suspendus de type léger. Dans la pratique, ils ne sont cependant pas conformes aux dispositions légales de l'AR du 31 août 2005, exigeant pour chaque échafaudage une note de calcul, un schéma de montage avec des instructions de montage et des instructions d'utilisation.

Dans le cas des échafaudages bruxellois, il est généralement quasiment impossible d'établir une note de calcul tenant compte des assemblages utilisés et de la charge maximale de la structure portante (souvent la gouttière). Le montage et le démontage comportent, en outre, de sérieux risques pour les piétons et les autres usagers de la route. N'utilisez en d'autres termes pas d'échafaudages bruxellois!

14. Accès à un échafaudage

Des échelles-passerelles ou des escaliers assurent la liaison entre les différents niveaux d'un échafaudage. Utilisez toujours ces éléments pour passer à un autre étage. Ne montez, en revanche, jamais à un échafaudage par le montant.

15. Harnais de sécurité

Lors du montage d'un échafaudage, il vaut mieux passer un harnais de sécurité pour se protéger de toute chute éventuelle. Il est important de toujours fixer la longe du harnais de sécurité au-dessus de la tête, de préférence même le plus droit possible au-dessus de la tête. Le choix du point d'ancrage déterminera, en effet, le facteur de chute. Plus le facteur de chute est élevé, plus la longueur nécessaire pour stopper la chute est grande. Un point d'ancrage droit au-dessus de la tête garantit le facteur de chute le moins élevé.

16. Echelles d'accès

Utilisez toujours des échelles d'accès pour monter sur un échafaudage. N'utilisez jamais d'échelle coulissante. Ces échelles n'offriront pas la bonne stabilité, surtout dans le cas d'échafaudages de plusieurs étages. Les échelles coulissantes trop longues reposant contre un échafaudage peuvent, en outre, ployer fortement au bout et mettre la sécurité en péril.