naar top
Menu
Logo Print

DE SLAGMOLEN INVESTIT 100.000 EUROS DANS UN SYSTEME D'ASPIRATION

Panneaux et structures massives: production et aspiration séparées

Le bâtiment moderne de De Slagmolen à Bilzen. L’entreprise affiche un chiffre d’affaires d’env. € 10 millions et une croissance annuelle moyenne de 10% Le spécialiste en bois De Slagmolen à Bilzen a beaucoup investi dans de nouvelles machines cette année. Deux nouvelles raboteuses, une machine CNC verticale, une encolleuse de chants et une ponceuse à large bande. L'agrandissement du parc de machines a nécessité une modification du système d'aspiration. La direction a opté pour une nouvelle installation de Limoco à Opglabbeek, pour un coût total de près de 100.000 euros.

SCIERIE DEPUIS 1922

“Lorsque mon beau-père, Chrétien Theunissen, est décédé en 2002, ses deux fils Luc et Raf et moi-même, son beau-fils, avons repris l'entreprise pour la transformer en SPRL", explique Guy Vanspauwen.
“L'entreprise avait été créée en 1922 comme scierie dans un ancien moulin à eau, dont la roue actionnait une scie. C'est à ce lieu que l'entreprise doit son nom. Il y a six ans, nous avons quitté le centre du village pour nous installer dans un zoning pour PME le long de la Kieleberg à Bilzen. Nous occupons un site de cinq hectares et depuis six ans, nous avons fait construire un nouveau magasin, un nouvel atelier et un nouvel entrepôt."

Bois et panneaux massifs

De Slagmolen travaille les panneaux comme le bois massif. Près de 70% des clients sont des professionnels (menuisiers, couvreurs, etc.)“Nous vendons du bois massif ainsi que toutes sortes de panneaux, des portes intérieures, du parquet, du bois pour aménagement extérieur, des matériaux d'isolation, du carton-plâtre, des garnitures, etc. Nous disposons également de toutes les machines nécessaires pour la découpe, le rabotage, le fraisage, l'encollage et le trempage.
Nous ne suivons pas un plan d'investissement strict, mais nous achetons régulièrement des nouvelles machines pour que notre parc de machines et la qualité de nos réalisations restent au top."

Nouvelles machines

Au printemps 2017, Houthandel De Slagmolen a conclu plusieurs achats de taille: deux raboteuses, une machine CNC verticale, une encolleuse de chants et une ponceuse à large bande. Le tout pour la modique somme de 750.000 euros.

RESTRUCTURER L'ATELIER

Guy Vanspauwen: “La nouvelle installation suffit largement a nos besoins et nous laisse une certaine marge pour une extension future”“Suite à cela, nous avons aussi dû modifier notre système d'aspiration", poursuit Guy Vanspauwen.
“L'installation existante n'était plus assez puissante pour le nouveau parc de machines sensiblement agrandi. Avec l'acquisition de ces nouvelles machines et du système d'aspiration, nous avons décidé d'en profiter pour restructurer l'atelier. Alors qu'autrefois, toutes les machines étaient entassées sans répartition claire, nous avons à présent deux espaces de travail séparés par une paroi. Le premier pour la fabrication de panneaux et l'autre pour le travail du bois massif. Chaque section dispose à présent de son système d'aspiration. Pour l'achat de la nouvelle installation d'aspiration, nous avons rencontré plusieurs fournisseurs, avant de finalement nous arrêter sur l'entreprise Limoco d'Opglabbeek. Ils s'étaient déjà occupés de notre première installation et nous en étions très contents. De plus, Limoco est proche de nous, ce qui est intéressant dans le cas d'une éventuelle panne, puisque le technicien peut être rapidement sur place." Le démontage et le branchement des deux nouvelles installations ont été étalés sur quatre semaines environ. Cela s'est fait en plusieurs phases pour que l'on ne doive pas interrompre la production.

Guy Vanspauwen: “La nouvelle installation suffit largement a nos besoins et nous laisse une certaine marge pour une extension future"

La nouvelle installation a une capacité de 40.000 m² par heureJFK-BLOWERFILTER

La nouvelle installation d'aspiration, placée dans la section bois massif, est la même que la première qui avait été achetée. Il s'agit du système danois JFK-blowerfilter de type 90-5,0 avec grattoir. “Les ingénieurs de Limoco ont calculé la capacité nécessaire et nous ont conseillé une capacité d'aspiration de 40.000 m³/h", explique Guy Vanspauwen.
“Cela suffit largement pour nos besoins au quotidien et nous laisse une certaine marge pour une extension future."

Des lames rotor qui éliminent la saleté

Ce filtre fonctionne selon deux principes différents: l'extraction de la poussière se fait selon l'effet cyclone et la filtration grâce à des manchettes. Le filtre se compose d'un pied en acier de 3 mm d'épaisseur avec en dessous un système d'écluse équipé de lames rotor en caoutchouc qui éliminent la poussière dans le filtre.

Nettoyage automatique

Le filtre est nettoyé automatiquement à l'air comprimé qui nettoie à intervalles réguliers les manchettes. L'appareil mesure la différence de pression entre le côté sale et le côté propre du filtre puis - en fonction de la fréquence de nettoyage commandée - le processus de nettoyage s'enclenche. Le filtre n'est ainsi jamais nettoyé pour rien, ce qui augmenterait l'usure des manchettes.

Consommation réduite

Le filtre est constamment en sous-pression, ce qui signifie que le ventilateur tourne dans de l'air pur et n'aspire donc pas de poussières. Cela permet toujours d'allonger la durée de vie de l'installation. De plus, cela réduit la consommation d'électricité par rapport à un ventilateur qui fonctionne dans un air pollué. Ici, le ventilateur principal a besoin d'environ 30% de puissance en moins.

Ventilateur à variateur de fréquence

La nouvelle ponceuse à large bande a été intégrée au nouveau système d’aspirationLe ventilateur principal est, en outre, équipé d'un variateur de fréquence. Cela signifie qu'il peut tourner plus ou moins vite en fonction du nombre de machines qui fonctionnent. Pas de pic au démarrage, donc. Selon le fournisseur, cette installation consomme plus ou moins 1 kWh par 1.000 m³ d'air aspiré.

Sécurité incendie

Il fallait aussi évidemment prendre en compte la sécurité incendie. L'évacuation d'air du filtre comprend une valve incendie à contact électrique. Lorsque le système mesure une température de 72°C, la valve se referme et la conduite est bloquée.
Un signal électrique est immédiatement transmis pour arrêter toutes les machines. La valve a reçu un certificat belge de sécurité et peut résister au feu pendant deux heures.

Récupération de l'air

L'air aspiré et filtré est récupéré et renvoyé dans l'atelier par une buse d'un diamètre de 900 mm. La poussière et les copeaux des sections panneaux et bois massif sont évacués dans des conteneurs séparés.

Confort de travail

Outre les qualités techniques de la nouvelle installation, cette dernière a aussi un impact sur les travailleurs. La variation de fréquence d'une part et l'utilisation de conduites silencieuses d'autre part ont permis de limiter au minimum les nuisances sonores.